École Freudienne

Présentation

L’enseignement de la psychanalyse a été, dès son origine, l’objet de débats. La question porte sur les modalités d’un enseignement, qui ne cesserait de rendre compte de la spécificité du savoir inconscient. Le savoir inconscient se révèle pour celle et celui qui fait l’expérience de la psychanalyse, de manière singulière.

Les concepts élaborés par Freud ont eu pour fonction de donner un cadre à ce qui se faisait savoir pour chacun de ses patients.
En faire un corpus théorique, que l’on pourrait enseigner, sur le modèle de l’université, ne pourrait aller qu’à l’encontre de la découverte freudienne. Il ne peut s’agir d’un « savoir prédigéré » (Jacques Lacan).

L’enseignement à l’École Freudienne s’appuie sur la Proposition que Lacan a faite en 1967, et que Solange Faladé a reprise pour l’École qu’elle a fondée. Elle avait le souci de ce « nouveau lien social » que Lacan espérait voir se mettre en place dans son École.
L’École propose, à côté de l’enseignement de concepts fondamentaux de la théorie psychanalytique sous forme de séminaires, deux modalités de rencontre et d’échange originales.

Un lieu original de rencontre avec la psychanalyse : Le Cardo

« le Cardo c’est le point de départ, c’est le point aussi qui permet l’ancrage, c’est le point qui peut faire que ceux-là qui sont intéressés par la psychanalyse vont de l’avant, en assurant leur formation d’analyste ou tout simplement parce que intéressés par la psychanalyse. » Solange Faladé

Cardo est un mot latin qui veut dire pivot, gond. Ainsi nommé, ce groupe a pour but d’accueillir « le tout venant », « mais le tout venant accepté par l’École.

« On y vient avec son ignorance, pour interpeller ceux qui sont responsables du Cardo. » Solange Faladé

Les responsables sont des personnes, qui ont l’expérience de la cure analytique, et de ce fait ne peuvent céder à la tentation d’établir un lien de maitre à élève avec ceux qui viennent les interpeller.
Sur eux pourra s’établir une identification étayée sur le travail auxquels ils acceptent de se soumettre et non une identification à un idéal.

Cartel

Quelques personnes, animées par le désir de mettre au travail les questions qu’ils rencontrent dans leur parcours, se réunissent régulièrement, pour un temps. « C’est le désir que chaque personne porte dans le groupe, donc dans le cartel, c’est ce désir qui fait que le travail de cartel peut se mettre en place, peut progresser ».

Cardo et cartel sont des modalités d’enseignement cohérentes avec la découverte freudienne. Avec l’expérience de la cure, est ainsi offerte la possibilité pour chacun de « réinventer la psychanalyse » (Jacques Lacan), en prenant la mesure de ce qu’est la psychanalyse.

« C’est-à-dire que Freud fait de cette transmission de la psychanalyse autre chose que le fait que des connaissances psychanalytiques soient apportées. C’est véritablement savoir ce qu’est l’inconscient de Freud et la découverte qui est la sienne, la découverte de l’inconscient avec le fait que tout ne pourra jamais être su. » Solange Faladé

Les séminaires

Les concepts inventés par Freud ne cessent d’être mis à l’épreuve avec chaque nouvel analysant et chaque analysant pousse les analystes à les réinterroger.
L’École freudienne propose comme modalités d’enseignement de ces concepts fondamentaux, des séminaires et des groupes de lectures. Le choix des thèmes étudiés est élaboré par les responsables de l’enseignement et le Directoire. Soutenu par le désir de celles et de ceux qui prendront la responsabilité du séminaire, ou du groupe de lecture.

Les groupes de lecture

Les textes psychanalytiques bénéficient bien souvent d’une lecture à plusieurs : c’est un moment d’échanges, où chacun peut témoigner de sa lecture, de ses difficultés, mais aussi de l’éclairage qu’elle peut lui apporter dans son parcours.
Le choix de ces textes tente de prendre en compte les questions qui émergent aux différents temps de la vie de notre Ecole.
Une ou plusieurs personnes prennent la responsabilité d’animer ces groupes.
Ils sont présentés par les responsables lors de la journée consacrée aux enseignements.